Présentation du parcours professionnel de Me TRAORE

Maître Bintou TRAORE est Avocat avec une dominante en Droit Immobilier – Droit de la Construction.

Maître Bintou TRAORE est diplômée d’un Master I Droit Privé Parcours Contentieux options Droit Immobilier, Droit de l’Environnement (Université Paris Nord), d’un Master II Droit de l’Immobilier Droit de l’Urbanisme (ESI FNAIM), du Diplôme de l’Institut d’études économiques et juridiques appliquées à l’Immobilier, la Construction et l’Habitat  (ICH – CNAM) section Promotion-Construction et depuis Octobre 2010 du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (EFB PARIS Promotion Jean Denis BREDIN) .

Maître Bintou TRAORE a su acquérir une expérience variée  en droit immobilier et en droit de la construction et ce en juridiction, en entreprises notamment auprès d’institutionnels, et en Cabinets d’Avocats.

Avant l’exercice de la profession d’Avocat, Maître Bintou TRAORE a pu au cours de son activité professionnelle intervenir en tant que Juriste successivement dans les entreprises Natixis Lease et Crédit Agricole Leasing dans les montages d’opérations type  leasing / crédit bail immobilier tant au stade de la mise en place et validation du contrat, des garanties et des assurances, qu’au stade de la signature du contrat et de la promesse de vente ainsi que tout au long de la vie du contrat : aménagement des garanties, mise en place d’avenants, la cession du contrat CBI/et ou la cession du terrain/ et ou la cession de parts sociales, la LOA  (levée d’option anticipée) et ou la vente à terme du contrat et ce auprès du Pool de crédits bailleurs mais également en tant que Juriste dans l’entreprise GEMOFIS notamment dans le domaine de l’immobilier d’entreprise (mandats de gestion, contrats de vente et contrats de louage  pour la vente et la location de biens immobiliers d’entreprise tels que les locaux commerciaux, terrains, bureaux, entrepôts, parking).

Au cours de sa formation à l’EFB, Maître Bintou TRAORE a eu l’occasion d’affiner son projet professionnel avec :

  • d’une part, par le biais de ses stages en droit immobilier / droit de la construction aspect droit privé comme aspect droit public dans les cabinets GRAMOND & Associés et CBC Avocats;
  • d’autre part, par le biais de son PPI auprès de la Cour d’Appel de Paris (Pôle immobilier 4/1 (ex 2b)) en ayant l’opportunité de collaborer avec des magistrats dans une chambre spécialisée dans le contentieux de l’immobilier.

Maître Bintou TRAORE a été en charge de dossiers relatifs au droit immobilier : contentieux en matière de contrats de louage (baux d’habitation, baux commerciaux), contentieux de la copropriété, litiges en matière de vente immobilière (vendeur/acquéreur), litiges en matière d’autorisations d’urbanisme et notamment de permis de construire, litiges opposant : promoteurs et acquéreurs: retard de livraison,  litiges à l’encontre des constructeurs et assureurs, litiges à l’encontre de sous-traitants, litiges à l’encontre de l’Assurance DO, litiges en assurance construction, dans le cadre de ses expériences dans des Cabinets d’Avocats parisiens spécialisés en droit immobilier et droit de la construction et ce en collaboration libérale du 1er décembre 2010 jusqu’au 31 décembre 2014.

Maître Bintou TRAORE exerce en individuel depuis le 1er janvier 2015.

Maître Bintou TRAORE est mandataire en transactions immobilières.

Maître Bintou TRAORE est membre de l’Association ICH.

Maître Bintou TRAORE fait des permanences consultations juridiques dans le cadre de l’opération « Bus solidarité » organisée par le Barreau de PARIS en partenariat avec la Mairie de PARIS et l’Association Droit d’Urgences.

Maître Bintou TRAORE a suivi les formations : Droit des Etrangers / Droit d’Asile (CNDA) et Ecole de la Défense Pénale.

Aussi, depuis son installation, Maître Bintou TRAORE  intervient toujours en droit  immobilier et droit de la construction mais également en droit des contrats / droit commercial, droit des personnes (droit de la famille, droit des étrangers et nationalité, droit d'asile : Maître Bintou TRAORE  intervient régulièrement à la CNDA pour des recours sur des décisions de rejet de l'OFPRA)